Version malvoyantDiminuer la taille des caractèresAugmenter la taille des caractèresImprimerplan du siteContact
Site Paysages CCVK
Lecture linéaire
paysage viticole
cliquez pour agrandir l'image paysage viticole
paysage forestier
cliquez pour agrandir l'image paysage forestier
paysage prairial pastoral
cliquez pour agrandir l'image paysage prairial pastoral
paysage prairial de hautes-chaumes
cliquez pour agrandir l'image paysage prairial de hautes-chaumes

Un étagement de paysages

Les paysages de la vallée de Kaysersberg s’organisent en étages sur le versant Est des Vosges. Chaque étage correspond à un type de paysage que l’on peut appeler entité paysagère.
 

Le vignoble

Le premier étage correspond aux collines et coteaux du piémont des Vosges. C’est l’entité paysagère du vignoble. Le sol majoritairement calcaire et la pente sont propices à la viticulture : ce sont sur les coteaux que sont cultivés les meilleurs vins : les grands crus.
La vigne s’étend également vers la plaine jusqu’à ce qu’elle soit remplacée par les grands champs de labours caractéristique des paysages de la plaine d’Alsace.
L’habitat du vignoble s’organise en village, au pied des coteaux et à l’entrée des vallées.
 

Le premier massif forestier

Le second étage est formé par les premières montagnes boisées qui marquent une sorte de barrière forestière. Celle-ci est traversée par deux vallées encaissées : la vallée de Kaysersberg où coule la Weiss et la vallée du Walbach. La sylviculture est l’activité principale de cette entité paysagère. Le relief important de cette première barrière montagneuse a contraint l’homme à s’installer ailleurs, plus bas dans la plaine ou plus dans les vallées.
 

L’étage prairial

Au troisième étage, le paysage s’ouvre à nouveau : les vallées s’élargissent et se divisent et les boisements laissent place à la prairie. Ce paysage prairial est le fruit de l’activité pastorale.
L’habitat se regroupe en hameaux dans les larges vallons à fond plat, au bord des cours d’eau.
Autour des hameaux et plus haut encore dans les prairies, l’habitat se disperse en fermes isolées typiques qui témoignent d’une activité agricole de montagne : l’élevage pour la production de lait. 
 

La forêt et les chaumes sur les crêtes

Sur les hauteurs et dans un dernier étage, la forêt reprend ses droits, remplacée sur les plus hautes crêtes par des landes d’altitude : les chaumes.
 

Des paysages modelés par l’homme

Que se soit dans les communes du vignobles, les communes de montagnes ou les fermes isolées, l’homme s’est installé et à fait usages des sols alentours. À chaque étage, il a su mettre en valeur les potentiels de la nature et utiliser ses ressources. C’est son activité, qu’elle soit agricole ou non, qui a modelé, modèle et modèlera encore les paysages qui nous entourent.

Installez le plugin Flash pour voir l'animation : Cliquez ici pour le télécharger


 
Retour haut de page