Version malvoyantDiminuer la taille des caractèresAugmenter la taille des caractèresImprimerplan du siteContact
Site Paysages CCVK
Lecture linéaire
Le vignoble, c'est ici !
Le vignoble, c'est ici !
le village viticole, au beau milieu des vignes
cliquez pour agrandir l'image le village viticole, au beau milieu des vignes
la vache, animal de trait pour les travaux viticoles
cliquez pour agrandir l'image la vache, animal de trait pour les travaux viticoles
labour des vignes avec le cheval de trait
cliquez pour agrandir l'image labour des vignes avec le cheval de trait
les vendanges d'autrefois
cliquez pour agrandir l'image les vendanges d'autrefois
la fontaine, eau potable au coeur du village
cliquez pour agrandir l'image la fontaine, eau potable au coeur du village
Kaysersberg, ville fortifiée
cliquez pour agrandir l'image Kaysersberg, ville fortifiée

La viticulture autrefois : un lien direct entre les villages et la vigne

 

Le village, cœur du vignoble

Les communes du vignoble s’étendent entre plaine et montagne, sur les collines du piémont des Vosges. Les villages, situés en bas dans la plaine, sont entourés de vignes qui remontent en terrasses sur les coteaux. Le climat y est doux et le sol pentu permet un bon ensoleillement : c’est un endroit propice à la viticulture.
Les villages du vignoble sont denses et regroupés : cette forme urbaine permet d’économiser maximum l’espace agricole au maximum car il avait alors beaucoup de valeur et permettait de vivre sur peu de surface. Dans le paysage viticole d’autrefois, il y avait une relation d’usage directe entre le cœur des villages et les terrasses de vigne : on habitait le village et on travaillait dans la vigne, habitat et lieu de travail se trouvaient à proximité l’un de l’autre.
 

La viticulture, activité principale :

La vigne demandait du travail durant toute l’année : depuis la taille en hiver jusqu’aux vendanges à l’automne.L’activité viticole se finissait dans les villages où le raisin était transformé : après les vendanges, le raisin était pressé dans les caves, puis mis en tonneaux. Le jus de raisin y fermentait et se vinifiait dans les caves. Les familles de viticulteurs logeaient dans le même bâtiment, dans les étages au dessus.
Dans la vigne, le travail se faisait manuellement, tandis que pour certains travaux comme le labour, on utilisait un cheval de trait.
 

La vigne mais pas seulement…

Autour des villages, se trouvaient également les potagers et beaucoup de vergers, qui assuraient une autre production que celle de la vigne.
On trouvait également beaucoup de saules têtards aux bords des ruisseaux. Ils sont typiques des paysages viticoles car ils étaient taillés tout les ans pour récolter l’osier qui servait à lier les sarments de vignes.  

 

Des ressources de proximité :

L’eau potable était accessible dans l’espace public, dans de grandes fontaines au centre du village. On venait y chercher l’eau tout les jours.
Plus haut sur les collines, l’air se refroidit et la vigne n’est plus adaptée. On retrouve alors la forêt. Le bois était autrefois utilisé comme bois d’œuvre, pour la construction de maison. La structure des maisons traditionnelles alsaciennes était en bois, ce sont les maisons à colombages.
Le bois était également utilisé pour le chauffage, et les piquets de vignes étaient directement apportés de la forêt. Beaucoup étaient en châtaigner, un bois résistant bien au viellissement. C’est pourquoi on trouve encore aujourd’hui, beaucoup de châtaigneraies en lisière des vignes.
 

Des villes fortifiées :

Les villes étaient autrefois fortifiées : au Moyen-âge, les conflits seigneuriaux étaient fréquents et il fallait pouvoir se protéger en cas d’attaque. Certains murs de fortification sont encore visibles aujourd’hui, notamment à Kientzheim.
 
 
 

Installez le plugin Flash pour voir l'animation : Cliquez ici pour le télécharger